Jour : 27 juillet 2020

Kali Yuga : Jeunes âmes<br>et « ensauvagement » de nos sociétés

Kali Yuga : Jeunes âmes
et « ensauvagement » de nos sociétés

Notre dernier article sur les concepts théosophiques des âmes-groupes et l’individualisation des âmes va nous permettre de nous interroger sur :

  • L’évolution du nombre d’âmes incarnées sur notre planète puis sur :
  • L’avenir de notre planète face à cette évolution.

Il nous est apparu important de visionner la superbe vidéo ci-dessous :

Après avoir vu cette vidéo, commençons par réfléchir sur les données chiffrées récentes suivantes. À partir du commencement de l’ère du verseau en 1962 (voir notre article sur l'extinction de la 5ème race) jusqu’à 2020 :
La population mondiale a augmenté d’environ 160% c’est-à-dire :

  • 1962 environ 3 milliards d’êtres humains sur terre.
  • 2020 environ 7,8 milliards

L’espérance moyenne d’une vie humaine n’a progressé que d’environ 25 % :

  • 1962 : environ 67 ans.
  • 2020 : environ 82 ans.

Jusqu’à la fin du 19ème siècle, l’augmentation de l’espérance de vie (qui n’était pas la même sur tous les continents) était assez faible.

L’arrivée limitée du nombre de jeunes âmes (ou primo incarnées par l’individualisation  en sortant de leurs âmes-groupes respectives) se mêlait assez aisément et harmonieusement aux âmes ayant déjà connu de nombreuses incarnations.

Depuis le 20ème siècle, il est indiscutable que l'évolution de l'espérance de vie joue désormais un rôle mineur dans l'augmentation du nombre d'êtres humains sur terre.

Caractéristiques des âmes jeunes

Les âmes "primo-incarnées" ne disposent que de très maigres karma et dharma. Leur dernier passage dans un corps matériel sous forme animale  peut, de surcoit, leur avoir laissé un éventuel traumatisme de maltraitance propice à stimuler leur agressivité.
En tout état de cause, face à ces jeunes âmes, et comme nous le rappelle Annie Besant nous ne devons pas perdre de vue que :

"Cette grande Loi de la réincarnation est inséparable du principe de Fraternité si l'on veut appliquer celui-ci et le vivre dans la vie ordinaire. Seule l'acceptation de ces différences d'âges contribuera à édifier une société sagement organisée et heureuse. […]
Grâce seulement à ces idées, qui dérivent de la croyance à la réincarnation, grâce seulement à cette grande loi de la nature, il nous sera possible de poser, sans danger, les bases d'une nouvelle et forte société."

L'extrait ci-dessous  du livre de Jérôme Piétri  "Réincarnation et survie des âmes" comporte un lien vers l'entière conférence qu'avait donnée Annie Besant en 1909.

"Du fait de la réincarnation, les âmes qui coexistent n’ont pas le même degré d’évolution. Elles sont donc de différents âges, les plus évoluées étant les plus âgées. Ces considérations sont exposées par Annie Besant dans le Monde de Demain. Pour cet auteur on peut discerner l’âge d’une âme en examinant les caractéristiques que l’homme possède à la naissance. Les âmes jeunes sont changeantes et frivoles. Elles se laissent facilement entraîner par les circonstances. Il faut accepter l’état de fait créé par ces différences d’âges et aider les âmes jeunes afin de leur permettre de contribuer à édifier une société heureuse. C’est ici que la fraternité intervient. Il serait par suite souhaitable que les nations soient gouvernées par les âmes mûres. Mais les sages ne sont qu’une minorité. Cependant, on distingue deux catégories de criminels. Celle des âmes jeunes qui ont besoin d’être éduquées, et celle des âmes dont le développement a été contrarié de sorte que l’intelligence a évolué plus vite que la conscience. Autrefois les âmes jeunes pouvaient être formées aux premiers principes sociaux dans les tribus dites sauvages. Avec les progrès de la civilisation, des contacts ont été pris ; désormais les âmes jeunes s’incarnent dans les pays évolués. Mais ces âmes ne sont pas prêtes à supporter les entraves sociales d’un milieu évolué. En elles, Dieu n’est pas encore éveillé.

Il faut éviter que les jeunes deviennent des criminels invétérés. Il faut penser à toutes les incarnations pénibles qui attendent le coupable. On a le devoir de lui préparer une incarnation future aussi bonne que possible, en lui fournissant au maximum des idées d’amour humain. Il ne faut pas perdre de vue non plus la loi d’action et de réaction ; l’âme doit compenser le mal qu’elle a fait."

Survie des âmes

La montée  "en force" des âmes jeunes :

La démographie toujours galopante qui nous est promise en cette fin de Kali Yuga est de nature à "submerger" les capacités des "vieilles âmes" à faire avec AMOUR leur devoir d'intégration des âmes jeunes.

Les religions ont pour beaucoup perdu, au fil des siècles,  les bénéfices du subterfuge du Concile de Nicée. Elles ne semblent actuellement plus capables d'incliner les âmes (jeunes ou vieilles) vers l'AMOUR du prochain et la mise en oeuvre de la Loi du Pardon. La Loi du don s'efface sous les assauts de la prolifération des égos. Le sentiment d'insécurité et la peur que ressentent les âmes pluri-incarnées  accélère le processus de chaos que les politiques ne savent comment résoudre.

Notre planète et son système de prédation a transformé beaucoup d'énergies pour que le végétal, l'animal et l'humain puisent dans le monde minéral.

La bête de l'apocalypse viendra t'elle siffler la fin de la partie ?

Publié par ESOTERICUS dans KARMA, 0 commentaire