Toutes les traditions s’accordent pour nous annoncer que l’extinction de notre cinquième race, apparue après le dernier déluge (Noé, engloutissement de l’Atlantide) aura lieu durant notre ère du verseau.

Rappelons que l’ère du verseau a commencé en février 1962 (voir nos articles : Le manvantara, Le cycle des phénomènes périodiques). La manifestation de la sixième race (qui doit marquer le retour progressif des âmes vers le Créateur) devrait donc commencer avec l’ère du capricorne aux alentours de l’an 4.126 de notre ère (1.962 + 2.164 = 4.126).
Cette dernière date marquerait donc la fin du Kali Yuga (notre âge de fer actuel).
Il en résulte que notre race et nos civilisations n’auraient plus qu’environ 20 siècles d’existence en perspective…
Toujours selon ces traditions (Égyptienne, Mythologie Grecque, Hindouisme, Kabbale Juive, Kabale Chrétienne, Aztèque, etc.) le prochain cataclysme devrait donc avoir lieu "durant ces 20 siècles à venir".

La question qui se pose dès lors naturellement est "Soit ! Mais quand ?".

Wikipédia cite que "Selon C.W. Leadbeater, une colonie sera établie en Basse-Californie par la Theosophical Society sous la direction des Maîtres de la Sagesse Ancienne au 28ème siècle pour l'élevage sélectif intensif eugénique de la sixième race racine. Le Maître Morya s'incarnera physiquement afin d'être le Manu ("progéniteur") de cette nouvelle race racine. "

Ce 28 ème siècle "prophétisé" par ce célèbre théosophe semble correspondre aux préparatifs de l'apparition de la 6 ème race en fin d'ère du verseau mais n'apporte pas d'indices sur la date prévisionnelle du cataclysme (apocalypse). Si l'on "recoupe" avec les 20 siècles à venir des traditions ci-dessus évoquées, la date du cataclysme pourrait avoir lieu bien avant ce 28 ème siècle...

Le manvantara

Les indices précurseurs sont nombreux et faciles à trouver sur la toile, nous citerons ceux qui nous sont apparus les plus explicites :

Extinction de la 5ème race selon les Aztèques :

"Nous périrons par le feu et les tremblements de terre."

Extinction de la 5ème race selon l'Évangile Thimothée 3-1-5 :

"Or sache ceci, que dans les derniers jours il surviendra des temps fâcheux ; car les hommes seront égoïstes, avares, vantards, hautains, outrageux, désobéissants à leurs parents, ingrats, sans piété, sans affection naturelle, implacables, calomniateurs, incontinents, cruels, n’aimant pas le bien, traîtres, téméraires, enflés d’orgueil, amis des voluptés plutôt qu’amis de Dieu, ayant la forme de la piété, mais en ayant renié la puissance. Or détourne-toi de telles gens. "

Extinction de la 5ème race selon le Linga Purana, chapitre 40 :

Ce texte hindou transcrit il y a environ 24 siècles semble nous décrire avec moult détails le monde dans lequel nous vivons :

"Ce sont les plus bas instincts qui stimulent les hommes du Kali Yuga (âge sombre, âge de fer). Ils choisissent de préférence les idées fausses. Ils n'hésitent pas à persécuter les sages.
L'envie les tourmente. La négligence, la maladie, la faim, la peur se répandent. Il y aura de graves sécheresses. Les différentes régions des pays s'opposent les unes aux autres.
Les livres sacrés ne sont plus respectés. Les hommes seront sans morale, irritables et sectaires. Dans l'âge de Kali se répandent de fausses doctrines et des écrits trompeurs. Les gens ont peur car ils négligent les règles enseignées par les sages et n'accomplissent plus correctement les rites.
Beaucoup périront. Le nombre des princes et des agriculteurs décline graduellement. Les classes ouvrières veulent s'attribuer le pouvoir royal et partager le savoir, les repas et les lits des anciens princes. La plupart des nouveaux chefs est d'origine ouvrière. Ils pourchasseront les prêtres et les tenants du savoir.
On tuera les fœtus dans le ventre de leur mère et on assassinera les héros.
Les Shudrâ prétendront se comporter comme des Brahmanes et les prêtres comme des ouvriers. Des voleurs deviendront des rois, les rois seront des voleurs.
Nombreuses seront les femmes qui auront des rapports avec plusieurs hommes. La stabilité et l'équilibre des quatre classes de la société et des quatre âges de la vie disparaîtront partout.
Le dieu des nuages sera incohérent dans la distribution des pluies. La terre produira beaucoup dans certains lieux et trop peu dans d'autres. Les dirigeants confisqueront la propriété. Ils cesseront de protéger le peuple.
Des hommes vils qui auront acquis un certain savoir (sans avoir les vertus nécessaires à son usage) seront honorés comme des sages.
Des hommes qui ne possèdent pas les vertus des guerriers deviennent rois. Des savants seront au service d'hommes médiocres, vaniteux et haineux. Les prêtres s'aviliront en vendant les sacrements.
Il y aura beaucoup de personnes déplacées, errant d'un pays à un autre. Le nombre des hommes diminuera, celui des femmes augmentera.
Les bêtes de proie seront plus violentes. Le nombre des vaches diminuera. Les hommes de bien renonceront à jouer un rôle actif.
De la nourriture déjà cuite sera mise en vente. Les livres sacrés seront vendus aux coins des rues. Les jeunes filles feront commerce de leur virginité.
Les commerçants feront des opérations malhonnêtes. Ils seront entourés de faux philosophes prétentieux.
Il y aura beaucoup de mendiants et de sans-travail. Tout le monde emploiera des mots durs et grossiers. On ne pourra se fier à personne. Les gens seront envieux. Nul ne voudra réciproquer un service rendu.
La dégradation des vertus et la censure des puritains hypocrites et moralisateurs caractérisent la période de la fin du Kali.
Il n'y aura plus de rois. La richesse et les moissons diminueront. Des groupes de bandits s'organiseront dans les villes et les campagnes. L'eau manquera et les fruits seront peu abondants.
Ceux qui devraient assurer la protection des citoyens ne le feront pas. Nombreux seront les voleurs. Les viols seront fréquents. Beaucoup d'individus seront perfides, lubriques et risque-tout. Ils porteront les cheveux en désordre. Beaucoup d'enfants naîtront dont l'espérance de vie ne dépasse pas seize ans.
Des aventuriers prendront l'apparence de moines avec la tête rasée et des vêtements orangés, des chapelets autour du cou. On volera des stocks de blé. Les voleurs voleront les voleurs. Les gens deviendront inactifs, léthargiques et sans but. Les maladies, les rats et les substances nocives les tourmenteront.
Des gens affligés par la faim et la peur se réfugieront dans des abris souterrains. Rares seront les gens qui vivront cent ans.
Les textes sacrés seront adultérés. Les rites seront négligés. Les vagabonds seront nombreux dans tous les pays. Des hérétiques s'opposeront au principe des quatre castes et des quatre âges de la vie.
Des gens non qualifiés passeront pour des experts en matière de morale et de religion. Les gens massacreront des femmes, des enfants, des vaches et se tueront les uns les autres. "

Extinction de la 5ème race selon la prophétie de Malachie et le troisième secret de Sainte Fatima :

La prophétie de Malachie apparaît dans l’Histoire en 1590 sous la plume d’un moine vénitien, Arnold de Wyon, qui prétend publier un texte de Saint Malachie qui daterait donc de la première moitié du XIIe siècle. Cette prophétie contient 111 devises courtes en latin qui s’appliquent à tous les Papes depuis Célestin II (1143 – 1144) "Ex Castro Tiberis" (D’un château sur le Tibre) jusqu’à son 111e successeur qui serait l’actuel Pape François appelé dans la prophétie Pierre le Romain qui fera paître les brebis au milieu de nombreux tourments ; après quoi la ville des sept collines sera détruite et le juge terrible jugera son peuple"». En d’autres termes, si le Pape François est Pierre le Romain son pontificat annonce des heures sombres pour les Catholiques avec un dénouement apocalyptique comprenant la destruction de Rome.

Quant au troisième secret de Sainte Fatima il est du même ordre que la prédidction de Malachie concernant le Pape François.

Le thriller de Dos Santos intitulé "Vaticanum" (image ci-contre) nous livre une narration très bien documentée et argumentée sur ces prophéties qui ont servi de base d'inspiration à l'auteur de ce best seller.

Linga purana
déluge

L’apocalypse et le nombre de la bête :

Ce chapitre fait référence à la Bible et plus particulièrement à cet article du site Guarrigues et Sentiers que vous pouvez visiter pour compléter votre lecture.
Le bête et son nombre continuent de faire couler beaucoup d'encre. Pouvons nous compter sur ce nombre 666 pour identifier précisément et avec certitude cette bête qui pourrait nous divulguer la date prévisible de l'apocalypse ?

Que nous disent les textes bibliques :

La bête apparaît dans 29 versets de l’Apocalypse,

  • Le verset 11,7 : "Mais quand [les deux témoins] auront fini de rendre témoignage, la Bête qui surgit de l'Abîme viendra guerroyer contre eux, les vaincre et les tuer."
  • On la retrouve en 13,1-18 : "Alors je vis surgir de la mer une Bête ayant sept têtes et dix cornes, sur ses cornes dix diadèmes, et sur ses têtes des titres blasphématoires. La Bête que je vis ressemblait à une panthère, avec les pattes comme celles d'un ours et la gueule comme une gueule de lion ; et le Dragon lui transmit sa puissance et son trône et un pouvoir immense. L'une de ses têtes paraissait blessée à mort, mais sa plaie mortelle fut guérie ; alors, émerveillée, la terre entière suivit la Bête. On se prosterna devant le Dragon, parce qu'il avait remis le pouvoir à la Bête ; et l'on se prosterna devant la Bête en disant  "Qui égale la Bête, et qui peut lutter contre elle ?" (La bête profère des blasphèmes contre Dieu et mène campagne contre ses saints… Surgit alors une 2e bête qui se met au service de la 1e…) Par ses manœuvres, tous, petits et grands, riches ou pauvres, libres et esclaves, se feront marquer sur la main droite ou sur le front, et nul ne pourra rien acheter ni vendre s'il n'est marqué au nom de la Bête ou au chiffre de son nom. C'est ici qu'il faut de la finesse ! Que l'homme doué d'esprit calcule le chiffre de la Bête, c'est un chiffre d'homme : son chiffre, c'est 666" (traduction Bible de Jérusalem)
  • Il faut attendre le verset 19,20 pour être rassuré... : "mais la Bête fut capturée, avec le faux prophète – celui qui accomplit au service de la Bête des prodiges par lesquels il fourvoyait les gens ayant reçu la marque de la Bête et les adorateurs de son image –, on les jeta tous deux, vivants, dans l'étang de feu, de soufre embrasé."

De nos jours, des influenceurs politiques et/ou économiques témoignent de velléités potentielles visant à implanter à chaque être humain une puce attestant qu'il est "sanitairement" apte à ne pas vivre confiné, voire permettant de le tracer dans ses déplacements.

Ces perspectives suscitent bien évidement un regain d'intérêt à identifier et dénoncer la bête désireuse de nous marquer sur la main ou au front...

La conclusion de Guarrigues et Sentiers est la suivante :

"Et la réponse est d’une simplicité… biblique : mal se dit en hébreu ra’ (rech-’aïn), dont la valeur numérique est 36. Or, le nombre triangulaire de 36 est égal à 36 multiplié par 37 et divisé par 2, soit 18 fois 37, soit… 666 !
666, le nombre de la Bête de l’Apocalypse, est donc la gloire du Mal…"

La lecture de l'article que nous citons vous explicitera par ailleurs un important outil ésotérique cher aux Kabbalistes et Pythagoriens (guématrie pour les premiers numérologie pour les autres) .

Le début de notre article et l'observation de notre quotidien permettent sans nul doute de constater que nous vivons sous l'emprise croissante du mal.

Si le nom de la bête se limite au mal, nous ne sommes donc guère avancés pour pronostiquer la date de l'apocalypse !

Croquis scanné dans le livre de R. Emmanuel (Pleins feux sur la Grèce antique")

En conclusion

Restons attentifs à toutes les manifestations de ce "MAL" qui secouent notre planète :

  • Progression de l'inversion des pôles (glissement du pôle magnétique).
  • Éruptions volcaniques de plus en plus fréquentes.
  • Séismes.
  • Inondations.
  • Migrations liées au changement climatique.
  • Risques de guerre.
  • Suivons l'horloge de l'apocalypse comme nous y invite le journal "Le Monde".

Mais surtout : conservons nos facultés de discernement et poursuivons sereinement notre quête de la vérité et de la spiritualité !

2 commentaires

Il y a aussi, en Egypte, le visage du sphinx qui pointe vers le Lion annonçant non plus l’eau mais le feu.

Le croquis de notre article https://esotericus.fr/le-cycle-du-manvantara-selon-la-cosmogonie-grecque/
Montre à cet égard que la colonne rouge marque la descente du feu. La remontée de la colonne blanche se fera par l’eau.

Laisser un commentaire