Origines analogiques de la Loi du Don

Dans l’article « il faut rassembler ce qui est épars », nous avons abordé le principe selon lequel nous vivons dans un système de prédation qui régit l’évolution et l’involution de l'univers.
En gros, la matière se construit par assemblage d’atomes qui se rassemblent en molécules qui constituent le monde minéral puis végétal animal humain, etc.
Rien n’étant figé, les échanges dynamiques sont permanents dans l’univers. Nous sommes partie prenante de ces échange et ne pouvons ni ne devons prétendre bloquer ces échanges.
Comme nous l’ont enseigné les Loi d’Anaxagore puis de Lavoisier, rien ne se perd rien ne se crée tout se transforme. Le don n’est de ce fait qu’un échange d’énergies, et au nom de la Loi de polarité, nous devons veiller à ne pas créer des différences de potentiel trop importantes pour limiter l’impact des éclairs de notre machine de Wimshurst.

La loi du don et de l’humilité doit donc commencer par cette prise de conscience du fait que notre progression matérielle et spirituelle ne peut se faire sans que nous puisions dans les ressources minérales végétales et animales de la planète. Nous transformons leurs énergies dans le but de leur conférer un état de conscience et de spiritualité croissants.

La loi de l’humilité nous enseigne la reconnaissance envers tous ces "éléments et créatures" auprès desquels nous puisons notre énergie.

Nous ne pouvons pas remonter vers le sommet de la tétraktys sans nous appuyer sur ses bases.

Tetraktys

Analogie d'économiste

La loi du don est en analogie avec la vitesse de circulation de la monnaie. Cette règle en matière économique nous édicte que plus le nombre de fois qu'une unité monétaire change de mains en un temps donné, plus la création de richesses est importante. (Pour rappel : La masse monétaire multipliée par sa vitesse de circulation est égale au P.I.B. Produit Intérieur Brut).

De ce fait, le bonheur du don est toujours partagé, et plus l'on donne, plus on reçoit.

La loi d’AMRA

Cette loi remonte à la plus haute antiquité. Elle nous indique quelques règles pour nous permettre de ne pas tarir cette source du don, à savoir : faire une offrande à chaque fois que nous recevons ou puisons dans cette énergie qui nous est offerte.

L’Égypte antique considérait la Loi d’AMRA comme une doctrine sacrée. Les juifs puis l’église chrétienne l’ont par la suite adoptée dans leurs pratiques religieuses. Les Rosicruciens la considèrent encore comme telle.

La Loi d’AMRA consiste en ceci : si vous Priez Dieu ou si vous demandez aux maîtres invisibles une aide spéciale dans la maladie, les soucis, les épreuves, les tribulations ou la pauvreté, et si votre prière est entendue et votre demande accordée, vous devez, en compensation de cette faveur, non seulement dire une prière d’action de grâce, mais aussi faire profiter autrui d’une partie des bienfaits que vous avez reçus. Si vous demandez que votre santé soit améliorée, qu’une douleur ou une souffrance soit soulagée, l’obtention d’une chose matérielle, de l’aide dans vos affaires ou dans votre situation, alors, selon la loi d’AMRA vous devez prélever une dîme sur ce que vous avez obtenu, soit en mettant de côté une somme d’argent ou une chose que vous pouvez employer pour aider une autre personne ou bien faire quelque chose qui la rende plus heureuse.

Offrande donner quête

Le don peut être matériel affectif ou spirituel :

Pour nous aider à améliorer notre karma, comment pouvons-nous concrétiser le don de ces offrandes ? :

  • Nous avons déjà évoqué (cf. rassembler ce qui est épars) l’importance du don des semailles pour contribuer au cycle.
  • Une obole, un sourire, un compliment, un service rendu en échange.
  • Les prières d’action de grâce avant nos repas.
  • Transmettre les savoirs et connaissances que nous recevons.
  • Etc.
merci pour ce don

Le piège de l’intention du don

Un don doit toujours être fait avec Amour, sans attente de retour de la part de son récipiendaire ou bénéficiaire.

L’expérience montre que, dans nos épreuves, ce que nous appelons peut-être à tort la providence nous offre des solutions inespérées émanant de personnes dont nous n’attendions rien.

Laisser un commentaire