Jour : 23 septembre 2021

Caducée glande pinéale <br>et pomme de pin

Caducée glande pinéale
et pomme de pin

Présentation rapide du caducée

Nous avons vu dans notre précédent article : Tesla et la Fleur de Vie que, du triangle 3, 6, 9, émanent les 3 forces du Feu, de l'Eau et de l'Air. Ces 3 forces vont alimenter et être les vecteurs des 6 nombres qui seront ici symbolisés par nos 6 chakras inférieurs.

Nous les retrouvons dans ce très ancien symbole : le caducée.
Celui-ci se compose d'une tige verticale qui conduit l'élément Air (la kundalini de la tradition orientale). Cette tige verticale (souvent aussi une épée) est entourée par deux serpents qui se lovent autour d'elle en spirale. À droite le serpent solaire Ida Pingala qui symbolise le Feu, le Yang. À gauche le serpent lunaire qui symbolise l'Eau, le Yin. Ces deux serpents se rejoignent de bas en haut sur la tige pour se retrouver "face à face".
Le nombre de boucles que forment ces deux serpents diffère selon les auteurs et traditions. Trois boucles peuvent symboliser  l'ascension du monde matériel vers le monde mental puis le monde causal. Pour notre part nous préférons les 5 ou six boucles de l'image d'entête ci-dessus qui œuvrent sur les 5 chakras inférieurs pour éveiller le sixième, le troisième œil entre les gueules des serpents.

Deux ailes surmontent les deux serpents avant le sommet de la tige coiffée d'une pomme de pin.

Nombreux sont les sites qui traitent de cette remontée de la kundalini. Nous nous intéressons plus particulièrement dans cet article au dernier chakra symbolisé par la pomme de pin qui domine la tige. Ce chakra SAHASRAHA est le Chakra coronal, au sommet de la tête (voir notre article Les Chakram nos centres énergétiques).

Après un rappel sur la symbolique traditionnelle du caducée, nous aborderons les analogies entre la glande pinéale et la pomme de pin.

Le caducée selon R. EMMANUEL et KREMMERZ

Selon R. EMMANUEL

"Le messager d'Apollon sur la terre est Hermès ; afin d'indiquer qu'il est le magicien de l'initiation, on lui attribue le thyrse ou le caducée des romains.

La tige centrale du thyrse représente la colonne vertébrale dans laquelle dort le feu serpent (la Kundalini de l'Inde) ; sa couleur est celle de Cronos Saturne, d'un beau bleu nuit. Deux serpents colorés partent de sa base et montent en s’enroulant jusqu’à une courte barre transversale que surmonte deux ailes couronnées par une pomme de pin.

Le serpent de droite est rouge, celui de gauche est jaune (soit : Ida- Pingala des hindous). Les deux ailes indiquent que lorsque le feu serpent est monté jusqu’à elles, l'homme vient de toucher le premier plan divin et reçoit de la Mère l'illumination.

Si le feu monte encore le long de la courte barre verticale l'homme atteint le niveau de l'esprit solaire, s'il continue et touche la pomme de pin, le feu est arrivé dans le chakra coronal et fait sa jonction avec le père ; d'où il s'échappe pour rejoindre le Dieu cosmique. Celui-ci, en réponse, déverse sa force par le même canal et l'homme se trouve alors transformé en une véritable cascade lumineuse. Ceci se remarque nettement sur la tête du Bouddha, sous la forme d'une protubérance (comme s'il portait un chignon), la pomme de pin.

La forme du thyrse grec est différente, bien que la même idée les réunisse. Nous y voyons une tige droite surmonté de deux serpents enlacés d'une telle manière qu'ils forment deux cercles superposés, le cercle supérieur n'est pas fermé et les deux têtes des serpents se rencontrent face à face. La signification de ce symbole est plus simple. Le feu créateur d'en haut descend dans la manifestation et se termine par l'étincelle divine dans l'homme qui a la charge de la transformer en flamme ; cette flamme remonte la branche évolutive et rejoint la source qui lui a donné naissance. C'est alors que l'homme voit Dieu face à face (les deux têtes des serpents se regardent), l'évolution de l'homme est terminée, la créature humaine est morte, un Dieu lui succède.

Les deux cercles symbolisent également les deux parties de l'initiation. Celui du bas indique les mystères mineurs, celui du haut (le plus gros), les mystères majeurs. Là où les deux cercles se recoupent se place l'obstacle : le gardien du seuil qu'il faut vaincre avant de commencer La Grande Boucle finale."

Selon KREMMERZ

"Lorsque tu entendras parler du courant astral, ne crois pas qu'il s'agisse du courant fluidique qui nous vient des astres, mais de la vibration de l'Éther des initiés orphiques, à savoir de la manifestation du mouvement vibratoire perpétuel que la théogonie païenne déifiait en Mercure, éternel mouvement générateur de tous les phénomènes mystérieux de la lumière mentale.

Mercure porte des ailes à ses pieds et à ses tempes, il a dans les mains le caducée, le bâton avec deux serpents qui font l'amour, un courant actif et passif autour d'un projecteur de fluide. C'est ainsi que le caducée est devenu le symbole des pharmaciens car la santé, dans la médecine occulte, est représenté par deux courants de fluides éthérés en équilibre autour d'un instrument projecteur, organe symbolisé par un bâton. Tu comprendras ensuite comment est venu le bâton du mage, à quoi il servira et le mystère qu'il cache."

Symbolisme du caducée

Les deux serpents et le thyrse

Nous y retrouvons le symbolisme grec du mariage de l'eau qui, selon notre article "Le cycle du Manvantara selon la Cosmogonie Grecque" encadrent la tige de l'Air véhiculée par Chronos (le thyrse, bâton, lame de l'épée).

Nous y retrouvons aussi le symbolisme des spirales ascendantes (dextrorsum) ou descendantes (sinistrorsum).

Les espaces délimités par les spirales encadrent animent et éveillent les 6 premiers chakras.

Les ailes attachées au thyrse

Les deux ailes surmontant le chakra du troisième œil symbolisent les ailes d'Hermès, messager des dieux qui assure la communication de notre chakra coronal (situé sous les fontanelles) avec l'âme universelle dont notre glande pinéale est issue.

La pomme de pin pinéale ou hypophyse ?

Il est à ce moment important de méditer sur les liens et les équivoques relatives aux liens entre les sixième et septième chakras. Selon wikipédia :

"Dans la mythologie védique du Yoga, la glande pinéale est associée, tantôt au chakra Ajna ou 3e œil, tantôt au Sahasrara ou chakra de la couronne, situé au sommet du crâne. Dans la plupart des interprétations du Discordianisme la glande pinéale est supposée servir d'organe de communication avec la déesse Eris. La glande pinéale est parfois aussi appelée "le troisième œil atrophié".
Il en résulte que le 7ème chakra (couronne sahasrara) est tantôt relié à la glande hypophyse ou à la glande pinéale. Le 6ème chakra (troisième œil, ajna) souffre de la même équivoque essentiellement grâce à la symbolique de l'œil d'Horus.

Selon teronalife.com :

"Le chakra du troisième œil, aussi appelé Ajna, se situe entre les 2 yeux, à la racine du nez. Il est représenté par un lotus à 96 pétales de couleur indigo rayonnant à l’horizontale de l’avant vers l’arrière. Le sixième chakra synchronise l’activité des 2 hémisphères du cerveau : l’intuition à droite et l’intellect à gauche." [...] "Une fois arrivée au Sahasrara, la force Kundalini ne ressort pas. La conscience ainsi que l’énergie s’unissent pour faire émerger l’illumination. Par la suite, la force créée par cette fusion est réexpédiée jusqu’au chakra racine (premier chakra)".

Nous noterons que : l’hypophyse est située à la base du cerveau. Elle est attachée à l’hypothalamus par une petite tige, tandis que la glande pinéale est située dans le toit du troisième ventricule du cerveau.
Par ailleurs, l’hypophyse sécrète neuf hormones alors que la glande pinéale ne sécrète qu’une hormone. N'est-il pas troublant de constater le lien entre les 9 faisceaux émanant de l'unité (voir nos articles sur l'énnéagramme et la fleur de vie).

La méditation analogique ci-dessous va, (espérons le !), nous aider à mieux aborder le dilemme entre coronal et 3ème œil !

 

La pomme de pin et ses analogies

Spirales et suite de Fibonacci, arbre de vie.

Ce symbole dessine des spirales en parfaite analogie avec le nombre d'or.

Les pommes de pin sont les fruits cycliques d'un arbre qui en produit une multitude. Comme des groupes d'âmes cycliquement amenées à "tomber à terre" pour y vivre de nouvelles expériences ?

Les écailles et les pignons

Les pommes de pin femelles sont composées d'écailles sous lesquelles se produisent des graines. Elles sont au nombre de 2 par écaille et constituées d'un pignon entouré d'une écorce très dure.
Pouvons-nous y voir deux âmes jumelles ou sœurs venant s'incarner simultanément ? Cette coquille dure qui cache une âme tendre est-elle en analogie avec un égo qui enferme cette âme avant qu'elle puisse en être libérée ?

Conclusion

Le symbolisme du caducée est très riche d'enseignements initiatiques dont chacun des constituants nous ouvre de très vastes champs d'investigation.

Il n'est donc pas surprenant de retrouver ce symbolisme comme par exemple au Vatican entouré de 2 phénix dont l'ouverture du 3ème œil permet une meilleure ouverture vers le monde divin.

Le crâne de Bouddha n'est-il pas lui aussi surmonté d'une pomme de pin ?

Etc.

Publié par ESOTERICUS dans Symbolisme, 0 commentaire