Définition

Les élémentaux représentent l’ensemble des esprits élémentaires ; c’est-à-dire les esprits des éléments.
À l'origine un élémentaire est une créature (imaginaire ?) formée par les ondes vibratoires de l'un des quatre éléments issus de la tradition grecque, c'est-à-dire la terre, l’air, l'eau et le feu.
Par extension, certaines créatures sont considérées comme des élémentaires grâce au lien symbolique fort qu'elles entretiennent avec un élément en particulier (par exemple le feu pour le phénix).

Crédibilité

Nombreux sont les êtres humains qui restent incrédules quant à leur existence « réelle ». Ceci ne les empêche pas de se passionner pour :

  • Des sagas telles que le Seigneur des Anneaux, les contes de Grimm ;
  • Être attentifs à leurs bébés qui sourient aux anges en les suivant des yeux ;
  • Sont attentifs aux nombreux témoignages de ceux qui certifient les avoir vus.

Je vous suggère (si ce n’est déjà fait) de méditer sur notre article sur la résonance et plus particulièrement sur les faiblesses de nos cinq sens. Pouvons-nous dès lors rejeter en bloc l’idée qu’en dehors de notre champ visuel, des entités peuvent se former sur le fondement de fréquences qui ne nous sont pas visibles ? Certaines de ces entités pouvant être parfois visibles pour certains animaux (chats, chiens etc.).

Selon un article publié par le journal « Le Figaro » en date du 30 janvier 2013 :

« En Islande, un projet de voie rapide a été suspendu : une centaine de personnes se sont mobilisées pour défendre l'habitat des créatures magiques du folklore nordique. [..] Quelque 62% des Islandais croient en l'existence du « peuple invisible » […]».

Toutes les cultures du monde parlent des êtres de la nature et de leur interaction avec les humains. Les cultures druidique et celtique sont très riches en la matière.
La culture grecque et son Dieu Pan associé aux satyres et aux faunes.
Les hiérarchies intermédiaires de l’ancienne Égypte ne sont-elles pas riches d’entités intermédiaires entre le Créateur et les hommes ?
Que dire encore de l’angéologie de le foi catholique ?
Sans compter tous les savants et chercheurs qui jalonnent l’histoire dont le médecin philosophe et alchimiste Paracelse qui écrivit le livre des nymphes, des sylphes, des pygmées, des salamandres et de tous les autres esprits.

Autres références en guise d'introduction

Psellos, grand savant byzantin du XI° s. énumère six catégories de démons dans un célèbre traité utilisé par Ronsard : Traité par dialogue de l'énergie ou opération des diables (trad.1511). Il admet : esprits ignés, esprits aériens, esprits terrestres, esprits aquatiques, esprits souterrains, esprits ténébreux.
Honorius d'Autun (Honorius Augustodunensis) (1075-1157), dans son Elucidarium (traduit en français en 1954), admet comme esprits : anges, démons, âmes désincarnées. Il soutient que "les anges ont un corps d'éther, les démons d'air, les hommes de terre". Paracelse compte sept races de créatures sans âme : les génies à forme humaine mais sans âme ni esprit (inanimata) des Éléments, les géants et les nains, les nains sur la terre. Il croit aux génies des quatre Éléments. La Terre, par génération spontanée, produit des nains qui gardent les trésors sous la montagne ; l'Eau produit les ondines ; le Feu, les salamandres ; l'Air, les elfes. Ensuite viennent les géants et les nains issus de l'air, mais qui vivent sur la terre. Le livre s'appelle Le livre des nymphes, des sylphes, des pygmées, des salamandres et de tous les autres esprits (Liber de Nymphis, sylphis, pygmaeis et salamandris et de caeteris spiritibus), trad. de l'all., Nîmes, Lacour, 1998, 308 p.

Nicolas Pierre Henri de Montfaucon de Villars met en correspondances démons et Éléments, et il simplifie Psellus, poursuit Paracelse. Les sylphes sont d'air, les ondins d'eau, les gnomes de terre, les salamandres de feu : "L'air est plein d'une innombrable multitude de peuples [les Sylphes] de figure humaine, un peu fiers en apparence, mais dociles en effet : grands amateurs des sciences, subtils, officieux aux sages, et ennemis des sots et des ignorants. Leurs femmes et leurs filles sont des beautés mâles, telles qu'on dépeint les Amazones... Sachez que les mers et les fleuves sont habités de même que l'air ; les anciens Sages ont nommé Ondins ou Nymphes cette espèce de peuple... La terre est remplie presque jusqu'au centre de Gnomes, gens de petite stature, gardiens des trésors, des minières et des pierreries... Quant aux salamandres, habitants enflammés de la région du feu, ils servent aux philosophes" (p. 45-48)

Quels sont les principaux génies élémentaires ?

Élémentaux de la Terre : lutins gnomes et trolls

Ces esprits de la terre habitent dans les souterrains et les rochers, à l'instar des nains de Blanche Neige, ils peuvent travailler dans les mines. Ils prennent soin de la terre et des sols

Les lutins

Le lutin est un petit génie espiègle et malicieux.

Le lutin vit la nuit.

Selon le blog "ils sont parmi nous" : "Ils ressemblent beaucoup à des humains, sauf qu'ils ont les cheveux en bataille et l'oeil malicieux, et surtout, ils sont beaucoup, beaucoup plus petits ! Les lutins adultes ne mesurent pas plus que la taille d'un bébé de deux mois ! [...]Les lutins sont comme les fées : Ils ne vieillissent pas, et meurent avec toujours leur apparence d'enfant malin, si, par malheur, ils vieillissent et perdent leur air enfantin, il se pourrait qu'ils soient devenus des gnomes...[...].

Les gnomes

Selon l'alchimiste Paracelse et l'abbé de Villars:

« La terre est remplie presque jusqu'au centre de Gnomes, gens de petite stature, gardiens des trésors, des minières et des pierreries. Ceux-ci sont ingénieux, amis de l'homme et faciles à commander. Ils fournissent aux enfants des Sages tout l'argent qui leur est nécessaire et ne demandent guère pour prix de leur service que la gloire d'être commandés. Les Gnomides leurs femmes sont petites, mais fort agréables, et leur costume est fort curieux… »

Le gnome est de très petite taille, il mène une vie souterraine. Il est doté d'une grande connaissance des secrets telluriques. Le gnome matérialisé à notre vue a été popularisé par le nain de jardin d'Amélie Poulain.

Les trolls

Le blog "Dol Celeb" nous les décrit comme suit :

"Ils sont plus grands que les humains et que les elfes. On peut parler de véritables créatures, car ils ont un aspect monstrueux et terrifient toutes les races. Ils sont aussi stupides qu’affamés ; ils ne parlent pas et n’obéissent à aucune règle. De plus, leur comportement est brutal, ils sont peu enclins à la vie en société.
lls adorent manger. A vrai dire, ils ingurgitent n’importe quoi, leurs estomacs ayant des capacités de digestion hors normes. Ils peuvent donc survivre n’importe où, dans n’importe quelle condition. Et de ce fait, les trolls n’ont pas tous la même apparence selon leur environnement et leur alimentation. Il existe alors différents types de trolls dont voici les plus courants :

  • Le troll commun : il est le plus courant, un omnivore qui se nourrit comme les humains. Il n’a pas de capacités particulières ; c’est simplement une créature brutale et sauvage.
  • Le troll de pierre ou troll des montagnes : il vit dans les montagnes, se nourrit de pierres, à la peau extrêmement épaisse et dure. Il est dont difficile de le vaincre, les armes ayant peu d’efficacité sur lui, tout comme la magie."

Élémentaux de l'Air : fées sylphes et elfes

Les fées

Une fée est un être ((imaginaire ?) d'apparence féminine auquel la légende attribue un pouvoir surnaturel et une influence sur la destinée des humains.
Selon le blog "ils sont parmi nous" : "Les Fées sont des créatures indéfinissables du Petit Peuple, elles ressemblent beaucoup à des jeunes filles humaines, sauf qu'elles sont d'une beauté quasi divine, elles disposent de certains pouvoirs, comme se transformer en un animal quelques jours par an, ou tout simplement voler.
Elles vivent généralement dans les lacs, forêts ou clairières que les hommes n'ont pas encore peuplés, là où vous trouverez des ronds de champignons, ou parfois des ronds de fleurs, c'est certain que des fées y ont dansé.
Les fées sont réparties en deux catégories, les grandes fées, qui peuvent parfois mesurer 1m 80, et les petites fées, qui peuples les jardins, les fleurs ou les herbes et mesurent en moyenne 10 cm.
Elles sont gouvernées par Titania et Obéron, lors des canicules de l'été, et par Mab, lorsque le printemps pointe le bout de son nez.
Mab est minuscule et circule dans un carrosse en coquille de noix, tiré par des insectes, elle fait bourgeonner les fleurs au printemps et chante d'une voix mélodieuse. [...] Les fées passent leurs journées à festoyer, elles vivent plus de 500 ans et ont le temps de profiter de la vie, elles boivent la rosée, se nourrissent des baies et des fruits poussant dans les forêts...[...]"

Les sylphes

Les sylphes sont une sorte de fées avec des ailes de plus grande envergure, ils peuvent parfois faire penser aux anges dans leur énergie, mais n'en sont pas.  Ils s’occupent du vent et de la pureté de l’air.
Selon le site "L'Arche de Goire" :
"Ce mot provient du mot latin «sylva» qui veut dire «forêt» et il semble regrouper les sylphes et sylphides et les nymphes.  Il s’agit d’entités subtiles ou génies de l’air empruntés aux mythologies celte, germanique et gauloise.  D’apparence diaphane, ils sont grands, minces et dotés d’une merveilleuse beauté, de subtilité et d’aspiration spirituelle. Esprits élémentaires de l’air, ils se situent à mi-chemin entre les anges et les elfes.  Bienveillant aux êtres humains et dociles, ils inspirent les artistes et les êtres versés dans la spiritualité. Pour passer le temps, ils sculptent les nuages pour leur donner des formes familières.  D’après les légendes, les sylphes, mais surtout les sylphides, prennent souvent forme humaine pour approcher les Hommes et se faire aimer d’eux.  Mais les gracieuses sylphides ne supportent pas les grossièretés, ni les mauvaises manières, si bien que si l’être humain avec qui elles vivent devient grossier ou vulgaire, elles le quittent tout de suite.   Ennemi des sots et des ignorants, le sylphe est savant et il préfère la compagnie des sages.  Il prend souvent l’apparence de beaux jeunes gens ailés, mais différent de l’ange qui a une vocation morale, tandis que le sylphe ne peut discerner le bien du mal.  Il a un esprit curieux. Son corps est léger et fluide, vivant exclusivement dans l’air et se mouvant très rapidement, il est très difficile à apercevoir. Il habite le ciel et les nuages, au milieu des tempêtes et des vents, se confond au bleu du ciel.  Son occupation favorite consiste à modeler les nuages afin de leur donner les formes qu’il détecte dans l’imagination des hommes.  On peut les invoquer pour la méditation, la qualité du sommeil, l’amour romanesque, l’amitié, les affaires de mariage et de famille, la régénération et la transfiguration, les négociations, les divers aspects reliés aux arts et à la beauté."

Les elfes

Les Elfes n'ont pas d'ailes. Ils veillent au mécanisme de la photosynthèse des plantes et à leur ensoleillement. Ils aiment aussi la musique et ils chantent des sons célestes. Ils sont très attachés aux enfants et à toutes les personnes qui ont su préserver une âme innocente et qui sont capables de s'émerveiller d'un rien. La taille des Elfes peut varier de la paume d'une main à moins d'un centimètre.

Élémentaux de l'Eau : sirènes, naïades, ondines, nymphes, vouivres

Les sirènes

Selon le blog "ils sont parmi nous" :

"Les sirènes sont des créatures fantastiques vivant dans les eaux profondes, dans des royaumes très organisés, il leur arrive d'attirer des marins pour avoir un peu de compagnie.

Elles chantent si bien qu'aucun homme de peut résister à leurs appels.

On peut apercevoir une sirène à la tombée du jour, sur une digue ou sur un rocher, mais souvent loin de la plage.

Les sirènes féminines mesurent environ 1m50, mais les sirènes masculines, bien que très rares, mesurent jusqu'à 2m.

Les queues des sirènes féminines sont de couleurs différentes selon les mers dans lesquelles elles vivent, en effet, une sirène de Méditerranée aura la queue plutôt bleue et verte, alors qu'une sirène de l'Atlantique aura la queue rouge, orange, voir violette."

Les naiades

Une fois encore la définition qu'en donne le blog "ils sont parmi nous" paraît la plus attractive:

"Les naïades sont des créatures fantastiques et féminines veillant sur les étangs et les lacs d'eau douce.

Elles vivent principalement dans les lavoirs abandonnés ou dans les étangs boueux, mais on a vu certaines naïades vivre dans des lacs d'eau claire.

Les naïades adorent la musique et il leur arrive, pour assurer la reproduction de l'espèce, d'attirer un promeneur dans les eaux boueuses d'un marécage en jouant un air envoûtant sur leur flûte de Pan.

Fidèles à leur lieu de résidence, les naïades sont solitaires, mais il leur arrive parfois de se réunir en petits groupes pour danser et jouer de la musique sur un rivage, de façon à attirer les promeneurs.

Elles ressemblent à de grandes jeunes filles, avec une peau couleur émeraude, semblable à celle des grenouilles, qui sont d'ailleurs leurs plus fidèles compagnes, et de longs cheveux foncés, d'une couleur un peu verdâtre."

Les ondines

Wikipedia nous les décrit comme suit :

"Les ondines dont le nom dérive du mot "onde", sont des génies des eaux dans la mythologie germanique (où elles sont également désignées sous le terme de "nixe") ou alsacienne.
Les ondins (au masculin), qui sont plutôt très rares, sont comme leurs compagnes et sœurs : des génies aquatiques.
À l’inverse des sirènes, les nymphes ne fréquentent pas la mer, mais les eaux courantes, rivières, fontaines, et n’ont pas de queue de poisson. Durant l’été, elles aiment se tenir assises sur la margelle des fontaines, et peigner leurs longs cheveux avec des peignes d’or ou d’ivoire. Elles aiment également se baigner dans les cascades, les étangs, et les rivières, à la faveur des jours radieux d’été. On dit que celles qui ont les cheveux couleur d’or possèdent de grands trésors qu’elles gardent dans leurs beaux palais immergés.
On attribue l’alimentation en eau des fontaines aux larmes des ondines, et celle-ci se tarit dès qu’une fée se sent offensée. Ainsi, il est de coutume de laisser diverses offrandes auprès des fontaines, tels que guirlandes de fleurs, épingles ou tessons de bouteilles, qui sont pour les fées des eaux, de véritables trésors scintillants et miroitants dans l’eau."

Les nymphes

Dans la tradition grecque, les Nymphes étaient des divinités bien souvent bienfaisantes, protectrices de la jeunesse, surtout des jeunes filles et des fiancées.

Les Nymphes divinités secondaires qui personnifiaient les forces vives de la nature, filles de Zeus suivant Homère, ou nées des gouttes de sang d'Ouranos, représentaient la vie des eaux, de la végétation et de la Nature. Les Nymphes présidaient aux divers phénomènes naturels comme les sources, les nuages, les arbres, les grottes, les prairies, des montagnes ou les plages. Elles étaient spécialement chargées de prendre soin des plantes et des animaux.Ces belles jeunes femmes, élégantes et séduisantes étaient parfois les suivantes d'une grande divinité, comme Artémis, ou d'une autre Nymphe, d'un rang plus élevé, comme Calypso qui avait son cortège de nymphes.
Elles n'étaient pas immortelles mais elles vivaient très longtemps. Elles pouvaient épouser un mortel et de nombreux héros avaient pour mère une nymphe.

Les vouivres

Selon le site "Dol Celeb" :

"Le mythe des vouivres est né en Franche-Comté. Le mot vouivre vient du latin vipera signifiant serpent. Effectivement, la vouivre est un grand serpent de plusieurs mètres, pourvu de courtes ailes. Son corps est écailleux, lui offrant une solide protection. En plus d’attaquer ses victimes à coup de dents, peut cracher du feu et donner de terribles coups de queue.

On trouve les vouivres dans les marais (notez, « les vouivres »). A l’instar d’autres créatures uniques dans leur espèce, les vouivres sont des créatures à part entière, et on en compte une dizaine."

Élémentaux du Feu : salamandres, licornes, dragons

Les salamandres

Au château de Chambord, la Salamandre est surmontée d’une couronne portant la devise Nutrisco et Extinguo, qui signifie « Je me nourris du bon feu, j’éteins le mauvais ».
Elle est représentée crachant des gouttes d’eau pour éteindre le mauvais feu ou avalant les flammes pour se nourrir du bon feu.

Les Salamandres sont décrites parfois comme des sortes de serpents noirs en position verticale qui se tordent sur eux-mêmes et qu'on peut observer dans les feux de cheminées ou au cœur des orages, dans les éclairs de la foudre. Chez les Anciens, les Salamandres prenaient la forme de petits tritons vivant dans le feu. Les Salamandres habitent une matière presque totalement épurée qui accomplit son ultime combustion avant de devenir pur esprit. C'est pourquoi, elles incarnent le Feu divin, celui de l'illumination et de l'éveil.

Les salamandres sont associées à la pierre philosophale des alchimistes.

Les licornes

Les salamandres

Il existe deux sortes de licornes, les licornes orientales, qui sont semblables à de grands chevaux blancs à corne torsadée, et les licornes occidentales, qui sont de petits chevaux à tête de biche.

Elle sont un symbole de féminité, de sagesse, de pureté et de créativité. On en trouve souvent autour des enfants créatifs et des adultes créatifs ayant gardés une âme d’enfant. On retrouve des représentations de licornes déjà à Babylone et en Sumer ancienne, certains disent qu’elles ont foulés physiquement notre terre et qu’elles étaient chassées pour leur corne aux pouvoirs magiques, avant de disparaître complètement du plan matériel.  Elles seraient assez rares et se trouveraient dans les hauts lieux énergétiques et lieux sacrés.

Les dragons

Les dragons

Cette défintion du blog "ils sont parmi nous" : est celle qui me séduit le plus. Elle montre bien que le dragon est avant tout le symbole du feu énergétique de la vie et de ses luttes :
"On dit qu'au commencement du Monde Féerique, il n'existait que deux choses : Le Rien et les dragons. Puis les dragons fusionnèrent avec le Rien pour former le Monde, puis l'Univers.
Voilà pourquoi on dit que les dragons sont les créatures féeriques les plus anciennes et les plus mystérieuses. Les dragons ont, comme chacun sait, le pouvoir de cracher le feu, ils peuvent également voler, bien que certains dragons n'aient pas d'ailes.
Il existe un grand nombre d'espèces de dragons, répartis dans le monde entier, le dragon français le plus répandu est le Trinian des Plaines, qui vit, comme son nom l'indique, dans les plaines. Les dragons sont immenses, enfin, la plupart, car certains petits dragons ont juste la taille d'une grenouille.
Ils sont très intelligents, car leur savoir remonte au commencement du Monde Féerique, ce sont en quelque sorte les sages du bestiaire fantastique !
Les dragons sont solitaires, sauf à la saison des amours, mais le reste de l'année, c'est incroyable de trouver deux dragons au même endroit.
Il existe certaines personnes qui ont le pouvoir de domestiquer un dragon, on appelle ces personnes les dragonniers."
Cette dernière ligne ne fait elle pas irrésistiblement penser à notre article sur Le feu énergétique de nos dragons.

Laisser un commentaire