Cornelius Agrippa

Introduction sur les carrés magiques

Les carrés magiques étaient connus des mathématiciens chinois, à partir de 650 avant notre ère.
Nous devons essentiellement la résurgence des carrés magiques à Cornelius Agrippa (1486-1535). Ce philosophe allemand parle de nouveau des carrés magiques, avec toujours une connotation religieuse. Son traité "De Occulta Philosophia" nous expose une théorie mêlant astrologie et carrés magiques.
Son intention en rédigeant cet ouvrage était de libérer la philosophie occulte de sa gangue idolâtre, naïve, superstitieuse et fantasque, afin de rendre, selon ses termes : "la perfection absolue à la plus noble des philosophies".
Son opinion était que la magie avait sombré dans un chaos de sortilèges, de formules absconses incompréhensibles par ceux qui les utilisent, de cérémonies loufoques et grandiloquentes. Il décida donc de reconstruire l’édifice en un ensemble cohérent de connaissances conçu comme une renaissance de la sagesse des anciens (sagesse aussi bien païenne que juive ou chrétienne).

La numérologie occidentale est issue de deux grands courants : la Kabbale hébraïque et l’école pythagoricienne.

En mathématiques, un carré magique d’ordre n est composé de nombres entiers, écrits sous la forme d’un tableau carré. Ces nombres sont disposés de sorte que leurs sommes sur chaque rangée, sur chaque colonne et sur chaque diagonale principale soient égales. On nomme alors constante magique (et parfois densité) la valeur de ces sommes.

Les carrés magiques sont associés dans l’occultisme et la magie talismanique occidentale, aux planètes et aux puissances angéliques. On les utilise principalement afin de construire des sceaux, symboles d’une énergie sympathiquement associée à une entité céleste ou physique.
Un carré magique d'ordre n est composé de n² nombres entiers généralement distincts, écrits sous la forme d'un tableau carré. Dans le langage mathématique, on appelle "ordre d'un carré magique" le nombre de chiffres compris dans une colonne. Ainsi, le carré magique sera du quatrième ordre, lorsque chacune de ses colonnes comprend quatre chiffres ; du cinquième ordre, quand il en comprend cinq ; et ainsi de suite. Il y a donc deux sortes de carrés magiques : ceux d'ordre pair et ceux d'ordre impair. Un carré magique d’ordre 3 (n) sera donc composé de 3² = 9 cellules. La somme de chaque ligne et colonne est obtenue par la formule (n*(n²+1))/2 = (3*(3²+1))/2 = 15.

Selon Rommarret Halabaq dans son ouvrage "Pratique de magie litanique des 150 psaumes de David avec les 72 anges de la Kabbale" :

"Tout carré magique quel qu'il soit, est la correspondance d'une étoile ou d'un astre dans l'univers, et sous un angle spirituel, il est lié à un gouvernement d'entités spirituelles. Mais une vérité qu'il faut souligner dans les choses spirituelles c'est qu'elles ne parlent qu'a chacun selon l'idée qu'il se fait d'elles, celui pour qui ,un carré magique est un simple arrangement numérique des Nombres le sorte que, toutes les lignes donnent la même somme, eh bien, c'est à ce niveau de compréhension purement intellectuelle qu'il s'arrêtera ; le carré magique ne lui révélera pas ses secrets. Car il est fait à chacun salon sa foi, selon son opinion ! Les carrés magiques sont semblables à un véhicule sans carburant. C'est au conducteur lui-même de fournir le carburant au véhicule pour le faire démarrer."

Le carré de Saturne

Introduction au Carré de Saturne

Le carré de Saturne est un carré magique d'ordre 3. Sa constante magique en lecture horizontale, en lecture verticale et en lecture oblique est à chaque fois de 15.
La somme totale de ce carré est de 45, sa racine cabalistique est neuf (4+5).

Au centre de ce carré se situe le nombre 5 qui symbolise l’Homme Universel (voir ci-après le symbole d’Agrippa : "l'homme Vitruve") :

La somme des deux extrémités diamétralement opposées est égale à 10, deux fois la valeur de la case centrale 5.

La somme des carrés des chiffres de la première ligne est égale celle de la dernière ligne de mêmes pour les colonnes extrêmes :

6² + 7² + 2² = 8² + 3² + 4² =  89

6² + 1² + 8² = 2² + 9² + 4² = 101

La somme de tous les nombres de ce carré est 45, ou encore  4 + 5 = 9.

Carré de Saturne et Alchimie

La lecture de nos articles de la page alchimie sur la séparation, la mondification et l'oeuvre au noir vous permettra de mieux comprendre ce qui suit :

Pour parvenir à l'œuvre au blanc, il faut préalablement au jour 9, "couper la tête au corbeau" qui symbolise l'âme de l'adepte et préparer cette âme à sa future initiation solaire.

Pour ce faire, il faut utiliser successivement 8 doses de sel philosophique comme illustré sur notre illustration.

Comme annoncé ci-avant : au centre de ce carré nous avons substitué l’Homme Universel d'Agrippa qui symbolise  ce nombre 5.

Nous retrouverons ci-dessous le symbolisme du sel philosophique qui est à la fois terre eau air et feu et permet de crucifier la materia prima.

La triade représentative de René Guenon présente  : la Terre : le carré, le cercle  :  le ciel, et l'homme en quête de vérité transcendante entièrement inscrite dans l'étoile centrale et brillante , le 5, dont le nombril est au centre des figures, dans le carré, conditionné par la matière,  l'étoile à 5 branches : l’homme régénéré au milieu du monde des ténèbres.

La décapitation du corbeau marque la fin du règne de Saturne en alchimie. Est-ce un pur hasard si ce carré fut dédié à cette même planète ?

Carré de Saturne la croix et les 4 éléments

Carré de Saturne et les 4 éléments

Cette illustration nous montre que la répartition des 9 nombres permet de dessiner la rose croix avec les nombres impairs.
Pour ce qui est des nombre pairs, situés aux 4 coins cardinaux nous remarquons :
Représentant les nombres dans leurs affinités réelles par leurs vibrations respectives.

  • L'eau dont le symbole est 8.
  • La terre dont le symbole est 4.
  • Le feu dont le symbole est 2.
  • L'air dont le symbole est 6.

La somme des nombres est 45 ou 4+5 = 9, ou le carre de 3, l'exalté du 9, 8+1= 81,  3 x 27 qui donne le nombre 81, soit 8 + 1= 9 le chiffre de la perfection, qui annonce à la fois la fin et le recommencement sur un autre plan.
La  réalité de notre univers peut être comprise par l'ensemble de nombres entre 1 et 9, toujours définis dans ce carré. Le Carré de Saturne est une miniaturisation analogique de l'univers dans lequel nous évoluons.
Une autre analogie entre le Carré Magique de Saturne et l'architecture des bâtisseurs de cathédrales s'impose à l'évidence ; en effet :
Si nous plaçons l'Orient (Est) au dessus du carré et l'Occident (Ouest) en dessous, nous voyons que le seuil de la Terre est bien au Nord-Est, le seuil du feu au Sud-Est, le seuil de l'air au Sud-Ouest, et enfin, le seuil de l'eau au Nord-Ouest.
N.B. : Les fonts baptismaux étaient toujours positionnés au Nord-Ouest...

C'est à force de travail et de méditation que nous déchiffrerons progressivement la profonde signification du labyrinthe que nous parcourons mais dans lequel notre libre arbitre immédiat reste lié au carré de la matière (4, 8, 6, 2).

Notre esprit pourra s‘épanouir dans l'expansion du cercle de notre âme (la rose du 5 ou Homme de Vitruve).

Le Christ et le Carré de Saturne

Le nombre 15 est associé au nom divin YAH (Yod He) dont la valeur en guématria est 15. En outre, le nombre 5 (qui représente la lettre He est une forme raccourcie du Nom de Dieu). Il est toujours au centre du Carré de Saturne.

La Genèse 8 - 3"Les eaux se retirèrent de dessus la terre, s'en allant et s'éloignant, et les eaux diminuèrent au bout de cent cinquante jours ".

Le 151 ème jour marque donc le renouveau suite au déluge biblique.

151 est le nombre rattaché à l'Homme au sein du monde manifesté. Il évoque l'équilibre et le point central d'où émane la lumière originelle, le foyer d'un univers en expansion. C'est aussi comme nous l'avons vu ci-dessus la quintessence, c'est-à-dire les 4 éléments sous la forme d'un cinquième, une complétude qui évoque là-aussi la totalité matérielle.

151 représente ainsi l'Homme régénéré et centré, rayonnant comme la lumière, au milieu des ténèbres du monde profane. Ce nombre est surtout connu pour avoir été associé à Jésus-Christ dans l'ésotérisme, avec "Jésus-Christ" = 151 en additionnant la valeur des lettres (voir ci-dessous).

Nous pouvons aussi par analogie évoquer que le Christ est le Fils du Créateur (le 1) venu sur terre prenant ainsi une âme humaine (5), avant de retourner auprès du Père (1).

Le Sceau de Saturne

Ces deux illustrations permettent de reconstituer le Carré de Saturne.

Sceau de Saturne simpleElles nous montrent que :

  • L'Homme est la diagonale rouge 4 - 5 - 6 prise en étau entre...
  • Le Monde Divin flèche blanche 1 - 2 - 3, et...
  • Le Monde Matériel (naturel) de la flèche verte 7 - 8 - 9
Carré Hébraique

Carré de Saturne et Guematria

Attention de bien lire les lettres hébraïques de droite à gauche.

Daleth (4)4 et Mem (40) : Ces deux lettres ont pour valeur numèrique le nombre (44) et forme le mot ‘DAM’ qui signifie "Sang", qui contient l’âme vitale, la vie.

Le nombre (44) est la Guematria des deux termes (3 + 41 = 44) :

  • Aleph 1 et Beith 2 qui signifie "Pére" 1 +2 = 3 » (3), et
  • Aleph 1 et Mem  40 qui signifie "Mère" (40 + 1 = 41), qui sont tous deux les acteurs de la conception physique de l'homme sur terre.

 

"Adam" est un nom formé de trois lettres hébraïques : aleph, daleth et mem.

"aleph" 1 symbolise l’origine de toute chose.
"daleth" 4 symbolise la porte, le passage.
"mem" 40 symbolise la transformation, la renaissance.
Ainsi Adam (1 + 4 + 40 = 45 -> 4 + 5 = 9) serait "l’élément passage (daleth) entre notre origine (aleph) et notre renaissance (mem)". Adam est le prémisse de notre renouveau intérieur.

  • 1 symbolise le centre indivisible, le prototype.
  • 4 symbolise la totalité, la matière.
  • 5 symbolise le souffle vital.
  • 40 symbolise la recherche dans autre plan de conscience.

Nous retrouvons ici notre "Homme Nouveau" évoqué ci-avant.

6 commentaires

En espérant vous faire découvrir quelque chose…
Dans le « Faust » de Goethe il y a un passage ou les protagoniste sont : Faust, Méphistophélès et une sorcière…La dite sorcière qui doit préparer un filtre magique pour Faust… elle trace donc un cercle et prononce une comptine assez étrange pour celui qui à les oreilles pour entendre. La voici :
D’un faire Dix
Deux sous-entendre
et Trois aussi,
tu t’enrichis
perds le Quatrième
de Cinq et Six,
je te le dis moi-même,
fait Sept et Huit
et tout s’accomplis :
et Neuf est Un,
et Dix aucun.
Voilà tel est le grand mystère
du livre de la sorcière.

Comment fabriquer le Carré Magique :
On remplit un carré de 9 cases de tous les chiffres de 1 à 9. Sur la première ligne, il convient de transformer le 1 en 10, puis de laisser le 2 et le 3 à leur place. La somme de cette ligne sera 15. Sur la deuxième ligne, il faut enlever le 4 (mettre 0 à la place), et remplacer le 5 et le 6 par un 7 et un 8.
La ligne devient donc 0, 7 et 8. La somme de cette ligne sera 15. Il suffit alors de compléter la dernière ligne avec les chiffres manquants :
le 5, le 6 et le 4 enlevés auparavant.
La somme en sera encore une fois 15.
Les 9 nombres forment un seul carré magique, mais 10 nombres ne sauraient former un carré magique

Bonjour Reprobatus,
Merci pour cet intéressante citation de Faust.
Par contre votre démonstration « par l’absurde » de l’impossibilité de mettre 10 nombres dans un carré magique est surprenante ?

Pardon, effectivement cela n’est pas de moi mais « glané » sur un site….Mea Culpa

Tres cool maitre

Merci Djibril.
IL est toujours possible d’aller plus loin, notre blog a pour vocation de « vulgariser » autant que possible pour rester accessible à tous.
Qui plus est nous ne détenons pas les clefs de tous les arcanes, et en sommes certainement encore très loin.
Bien cordialement.

Bonjour, vous pouvez encore allez plus loin avec ce carre magique car il donne 72 tables au final et un carre magique de 120 / 120 parfait.
Allez jeter un oeil sur ma publication … y a pas tout sur celle ci mais je serai ravi de pouvoir partager avec vous.
Ca mene au pilier du djed ce carre. Samech
A bientot peut etre

Laisser un commentaire